Samedi , 18 août 2018
Dernières nouvelles
Morassi décroche le bronze

Morassi décroche le bronze

Sorey Morassi, du Mabushi Veigné club, a obtenu une médaille de bronze lors des championnats d’Europe kumite/kata des cadets, juniors, et espoirs, à Zurich. Une véritable performance.
À Zurich (Suisse), trois licenciés du Mabushi Veigné club ont représenté la France lors des championnats d’Europe cadets/juniors/espoirs, du 6 au 8 février. Une fierté pour le club vindinien, qui s’appuie sur ces jeunes karatékas pétris de talent.

En kata, Sorey Morassi (17 ans), qui a débuté le karaté à Loches, a décroché une médaille de bronze après un parcours semé d’embûches. La première : une grippe tenace. Victime d’un malaise la veille de son entrée en lice, le junior s’est accroché. « Je ne me sentais pas bien physiquement, mais dans ma tête, c’est comme si je n’étais pas malade, explique le jeune homme. J’ai tout donné pour obtenir une médaille. » Pour ne rien arranger, Sorey Morassi est tombé sur un tableau des plus complexes.

Au premier tour, le vainqueur de l’Open d’Autriche dix jours avant ce rendez-vous européen a affronté le Belge Alexis Davoine, médaillé à plusieurs reprises en Europe. Un défi relevé, et remporté par trois drapeaux à deux. Sur ce même score, Sorey Morassi a ensuite battu l’Espagnol Ruben Garcia-Cuadrado, un autre cador de sa catégorie. En quart de finale, contre le Suédois Khai Truong, le Vindinien s’est imposé une nouvelle fois par trois à deux.

Chaque duel se joue sur des détails, et en demi-finale, coupable d’un déséquilibre dans l’un de ses mouvements, il s’incline contre le Turc Emre Vefa Göktas (5-0), le futur champion d’Europe. « Il était vraiment très fort, et mon kata ne s’est pas déroulé comme d’habitude », indique Sorey Morassi. En finale de repêchage, il se rattrape de la plus belle des manières, avec un succès quatre à un contre l’Arménien Silvio Moreira. Un résultat synonyme de première médaille européenne. « Je suis très heureux pour le club, pour mon entraîneur, Pascal Poitevin, avec qui j’ai beaucoup travaillé », se réjouit le timide karatéka. « Je suis super fier de lui, il y est allé au mental, estime Pascal Poitevin. Il a réalisé une grande performance, et cette médaille va lui servir pour sa carrière. Il incarne une génération exemplaire, avec des jeunes qui ont la tête sur les épaules ».

Une belle expérience

Pour ses premiers championnats d’Europe, Micky Mrozek (14 ans, cadet) a été lancé dans le grand bain en étant le premier Français sur les tatamis suisses. Contre Emin Musanovic (Bosnie-Herzégovine), il est battu par trois drapeaux à deux. « C’est très frustrant de sortir dès le premier tour. J’avais de bonnes sensations sur mon kata et mon adversaire n’a rien fait d’extraordinaire. Cela reste une belle expérience, et me donne envie de recommencer ».

Sélectionné par équipe en junior – avec Théo Pons et Loïck Tranier –, Maël Rakotoson (16 ans, junior) a terminé à la cinquième place. Les Français ont été battus en finale de repêchage par les Russes (4-1).

Grâce à sa médaille de bronze (la quatrième européenne pour le Mabushi Veigné club), Sorey Morassi a contribué aux superbes résultats obtenus par l’équipe de France, première nation de ces championnats d’Europe (dix-neuf médailles : sept en or, cinq en argent, sept en bronze), devant l’Italie et la Turquie. De bon augure avant les championnats du monde jeunes, en novembre prochain, à Jakarta (Indonésie).

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page